Le guide du Vin
Worldwide

VIN PROVENCE

 

Les meilleurs vins de Provence en direct

Edition du 08/06/2010


Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 UNE APPELLATION AU CŒUR DE L’IDENTITÉ PROVENÇALE

LES COTEAUX D’AIX EN PROVENCE :

Syndicat d'AIX


L’histoire du vignoble aixois se confond avec l’histoire de la Provence, dont les origines remontent au Vie siècle avant notre ère. Fondée par les Romains, Aix-en- Provence a été la ville du roi René, le “roi vigneron” qui développa le vignoble alentour. Devenu Coteaux du Roy René en 1946, les vins de la région bénéficieront dix ans plus tard de l’appellation VDQS Coteaux d’Aix et à partir de 1960 Coteaux d'Aix-en-Provence. Participant à la renommée de cette Provence au cœur de laquelle ils sont enracinés, les Coteaux d’Aix-en-Provence sont désormais appréciés par les amateurs du monde entier. Les vignes situées dans les sols argilocalcaires bénéficient d’un ensoleillement remarquable de 2900 heures par an. Le mistral, vent froid et sec venu du Nord, apporte un air pur et limpide favorable à l’épanouissement de la vigne. Les efforts opiniâtres de plusieurs générations de vignerons sont aujourd’hui appuyés par les techniques les plus modernes afin de garantir la constance et le niveau de la qualité, exigés par les consommateurs. La variété des cépages reflète la longue histoire de la vigne méditerranéenne, mais aussi la recherche d’une identité remarquable. Leurs assemblages délicats fondent la personnalité et la qualité des vins Coteaux d’Aix-en-Provence qui se caractérisent par des rosés vifs et aromatiques arborant une belle robe rose pâle, des rouges de caractère : gras et amples ainsi que des vins blancs fins et élégants typiques de la Provence aixoise. La route des vins Coteaux d’Aix-en-Provence Découvrez les Coteaux-d’Aix-en-Provence dans 80 caves et domaines, à travers l’aire et la route des vins de l’appellation, comprenant d’innombrables sites d’exception et de villages aux traditions vivantes : Aix-en-Provence et ses hôtels particuliers, la montagne Saint-Victoire magnifiée par les pinceaux de Cézanne, Saint-Rémy-de-Provence et ses célèbres vestiges gallo-romains... Millésime 2009 Présenter le nouveau millésime en Coteaux d’Aix-en-Provence demande chaque année un examen particulier afin de tenir compte des conditions climatiques mais aussi des variations d’altitude liées au terroir de l’Appellation qui s’étend de Berre à Rians. Pour caractériser cette année 2009, une phrase : LE TROISIEME MILLESIME EXCEPTIONNEL DE LA DECENNIE. Ce millésime 2009 est le troisième millésime exceptionnel de la décennie pour sa précocité. Après 2003 et 2007, 2009 marquera les esprits par la précocité exceptionnelle de sa récolte sur l’ensemble de l’appellation. Les conditions climatiques qui ont accompagné le cycle végétatif de la vigne, ont, une fois de plus, donné au millésime ses caractéristiques. Pour la cinquième année consécutive, le cycle végétatif de la vigne a démarré très tôt. Après un hiver sans froid excessif et relativement humide, mais avec un épisode neigeux exceptionnel tout début janvier, le débourrement s’est produit sans avance particulière, avec un nombre de grappes supérieur à 2008. Le mois d’avril a été le théâtre de fortes précipitations qui ont conforté les nappes phréatiques, le reste du printemps et l’été ont été particulièrement chauds. Notamment le mois de mai qui a été supérieur de près de 4°C à la normale et le mois d’août où les 34°C ont été atteints. La pluviométrie sur cette période a été irrégulière suivant les zones, ce qui se traduira par des quantités de raisins récoltés très variables. À cela, il faut ajouter un orage de grêle fin juin sur la zone de l’étang de Berre qui sans connaître l’intensité de celui de début août sur la Sainte Victoire, provoquera la perte de 20 à 40% de récolte sur une centaine d’hectares. Par contre une large zone allant d’Eguilles, Puyricard, Lambesc et Rognes jusqu’à Rians bénéficiera de trois orages bien placés début juillet, début et fin août qui apporteront l’eau nécessaire à une bonne maturation malgré les fortes chaleurs. L’ensemble de ces conditions favorables a permis aux vendanges 2009 de débuter vers le 20 Août sur l’Etang de Berre, date proche de la normale mais beaucoup plus précocement sur les zones nord de l‘appellation. Ainsi les zones de Rognes ou de Rians ont débuté les vendanges près de 20 jours plus tôt qu’en 2008, à des dates similaires à 2003 et 2007. De ces effets climatiques découlent trois conséquences : - La maturité physiologique (concentration en sucre) s’est déroulée dans de bonnes conditions, avec des degrés potentiels élevés et des acidités faibles qu’il a fallu corriger pour les blancs et les rosés - La maturité phénolique (perte d’astringence des tannins) a été facile à obtenir, même si elle correspondait à des degrés supérieurs à 13,5% vol sans pour autant atteindre la matière du millésime 2007 qui restera hors du commun en rouge. - L’irrégularité des rendements due à des facteurs extérieurs comme la grêle qui est aussi tombée sur une partie de Lambesc à la fin du mois d’Août ou la répartition des pluies, donnera une production moyenne très proche de la récolte 2008 autour des 195 000 hl inférieure à celle de 2007 qui reste pour l’instant l’année record de l’appellation. Comme toujours, les vignerons de l’appellation ont dû s’adapter pour vinifier dans les meilleures conditions. Les températures des raisins vendangés de nuit ou tôt le matin étant maîtrisées, ont permis d’obtenir des blancs et des rosés complexes. Les fermentations se sont déroulées dans de bonnes conditions. Les degrés moyens élevés ont demandé aux vignerons une parfaite maîtrise des fermentations alcooliques en matière d’apport d’azote ammoniacal et d’oxygène. Dans l’ensemble, ce millésime 2009 restera gravé dans nos mémoires comme UN MILLESIME AROMATIQUE ET COMPLEXE EN BLANC ET EN ROSE, PUISSANT ET TANNIQUE EN ROUGE. Les Blancs sont, globalement, à la fois fins et aromatiques, une bouche expressive et complexe avec une belle longueur. Les Rosés ont des couleurs franches aux reflets vifs souvent bleutés. La tendance lourde, qui consiste à élaborer des rosés clairs, ne se dément pas. Fruités plus que floraux assez intenses, les nez sont expressifs avec des notes aromatiques allant des agrumes aux fruits rouges. Les bouches sont amples et pleines sans agressivité. Complexes, ils démontreront qu’un rosé peut à la fois être un vin plaisir et un vin de gastronomie, donnant tort à ceux qui les cantonnent dans un rôle subalterne de petits vins rafraîchissants sans plus. L’intensité des sensations perçues en bouche et leur persistance aromatique mettront nos papilles en émoi. À découvrir et à apprécier au printemps et à l’été prochain. Les Rouges, avec des couleurs allant du pourpre au grenat sombre, des nez complexes caractérisés par des notes végétales ou animales suivant les cépages et une bouche puissante et tannique ont la capacité de se bonifier plusieurs années Pour conclure, le vin est et restera un produit vivant dont l’évolution, malgré tout le déploiement des techniques de vinifications, n’est pas programmable ou manipulable à l’envi et c’est tant mieux car, généreux et secret, il nous surprend chaque année et nous fait découvrir de nouvelles palettes de couleurs, d’arômes et de saveurs, pour notre plus grand plaisir.
LES COTEAUX D’AIX EN PROVENCE Superficie : 4142 ha. Production : 24 millions de bouteilles. Volumes agréés (moyenne sur (ans) : 193 000 hl. Rendement autorisé : 60 hl/ha Rendement moyen sur 5 ans : 47,2 hl/ha La filière : 75 caves particulières et 12 coopératives. Répartition des vins (moyenne sur 5 ans) : 73% de vins rosés, 23% de rouges et 4% de blancs.

   

UNE APPELLATION AU CŒUR DE L’IDENTITÉ PROVENÇALE



CIVP - Maison des Vins - RN 7
83460 Les Arcs sur Argent
Téléphone : 04 94 99 50 10
Télécopie : 04 94 99 50 19
Email : civp@provencewines.com


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Château de CANCERILLES

La famille Garcia, en 1989, acquiert une centaine d’hectares, sur lesquels se trouve le château pour y développer la viticulture et perpétuer la tradition. Vignoble de 12 ha. On y élève cet excellent Coteaux Varois en Provence Ambroisie du Terroir rouge 2006, issu d’une longue macération en cuves avec remontages et foulages journaliers, de robe rouge intense, un vin aux arômes soutenus de fruits rouges et noirs, de bouche dense, parfait sur un lapin à la moutarde , comme on le suggère ici. Le Coteaux Varois Fleur de Vigne rosé 2008 (80% Cinsault), aux connotations de cassis et de poivre, est bien classique, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée. Goûtez le Vin de Pays du Var Cuvée Paternel blanc 2006, où se retrouvent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche, vraiment très charmeur. Chambres d’hôtes disponibles.

Chantal et Serge Garcia
1400, route de Belgentier
83870 Signes
Téléphone :04 94 90 83 93
Télécopie :04 94 90 83 93
Email : garcia@chateaudecancerilles.com
Site personnel : www.chateaudecancerilles.com
 

Château DALMERAN

Un vignoble de 10 ha, sur le versant nord des Alpilles, le long de la voie Dominitienne. Remarquable Baux de Provence rouge cuvée Prestige 2003, provenant d’un élevage de 24 mois en foudres de chêne, fleurant bon les fruits mûrs et la réglisse, qui allie finesse et structure, de bouche soyeuse et puissante à la fois. Le Baux de Provence rouge cuvée Bastide de Dalmeran 2004, stockage 12 mois dans des demi-muids en chêne, d’une belle robe pourpre, aux notes de fruits mûrs et d’épices, aux tanins souples et bien présents à la fois. Le rosé 2008 est très bien équilibré, d’une belle harmonie, tout en fruité et en finesse, souple, aux nuances d’agrumes, sec et gras à la fois, de bouche savoureuse, parfait sur une cuisine légèrement épicée, et le 2009 suit. “Nouveauté à Dalmeran, nous dit-on : en dehors du concert de Jazz qui a lieu en juin, et du Prix Dalmeran réservé aux Professionnels de la restauration qui récompense chaque année le meilleur accord de nos vins avec des plats préparés par de jeunes chefs de la Région, nous venons de lancer un nouveau concept dénommé "Une journée Dalmeran" qui permet de découvrir autrement la propriété, Domaine viticole mais aussi un lieu d'exception où l'on pourra au cours d'une journée : suivre un cours de cuisine avec un Chef étoilé de la région ou un cours de découverte de l'œnologie, découvrir le parc paysagé ainsi que les sculptures végétales de Marc Nucera, visiter le vignoble en Méhari, et se laisser séduire par la poésie de ce lieu en plein cœur des Alpilles. Un jardin potager est en cours d'élaboration et permettra de découvrir ou redécouvrir les plaisirs simples des beaux produits, de cueillir et cuisiner les produits de la terre.


45, avenue Notre Dame du Château
13103 Saint-Étienne-du-Grès
Téléphone :04 90 49 04 04
Télécopie :04 90 49 15 39
Email : chateau.dalmeran@wanadoo.fr
Site personnel : www.dalmeran.fr
 

Domaine de la SAUVEUSE

Le domaine a adopté intégralement le mode de production biologique, une décision qui confirme la volonté de produire des vins de qualité, bien typés. Le domaine s’étend sur 60 ha, les vignes sont baignées de soleil mais toutefois tempérées par le ponant, vent du sud-ouest qui souffle pendant les fortes canicules, évitant au raisin de trop griller. Ici, le terroir est respecté comme le prouvent la culture raisonnée, le labour intégral et permanent de toutes les parcelles et l’absence de tout engrais chimique et désherbant. Les rendements sont volontairement réduits à 30 hl/ha pour les rouges, et 40 hl/ha pour les rosés. Pour cela, de mai à juin, on pratique l’épamprage manuel et des vendanges vertes début juillet. La cave de vinification est équipée de 3 pressoirs pneumatiques réfrigérés permettant de nombreuses macérations pelliculaires pour amplifier les arômes. Refroidissement de la vendange, maîtrise des températures tout au long du processus de vinification… rien n’est laissé au hasard et tout apporte une garantie de qualité. L’élevage des vins rouges s’effectue en barriques de chêne français. Beaucoup aimé ce Côtes-de-Provence rouge cuvée Carolle 2008, puissant, de robe grenat soutenu aux reflets carmin, un vin avec beaucoup de structure, dense en bouche, très harmonieux, au nez où prédominent les fruits macérés, aux tanins riches. Le rosé cuvée Carolle 2008 (Syrah, Cinsault et Grenache, issu d’une macération pelliculaire, vin de saignée), médaille d’Argent Vinalies internationales 2009, est une cuvée au fruité concentré, aux nuances de pêche et de petits fruits secs, un vin sec et suave à la fois, qui associe la fraîcheur à l’élégance, de bouche subtilement parfumée et persistante, gras, ample, à ouvrir sur une cuisine épicée. Le blanc cuvée Carolle 2008 est issu de macération pelliculaire longue, un assemblage de Rolle et d’Ugni blanc et d’un élevage sur lies en barriques neuves de chêne avec des bâtonnages fréquents, un vin franc, très agréable, où se mêlent des notes d’amande et de poire, suave, d’une jolie persistance, à ouvrir sur des crustacés. Le Côtes-de-Provence cuvée Philippine 2007 est riche en couleur, corsé, charpenté, qui sent bon les fruits mûrs et les sous-bois, à déboucher sur une pintade rôtie.

José Salinas
Grand Chemin Vieux
83390 Puget-Ville
Téléphone :04 94 28 59 60
Télécopie :04 94 28 52 48
Email : sauveuse@wanadoo.fr
Site personnel : www.sauveuse.com
 






A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
UNE APPELLATION AU CŒUR DE L’IDENTITÉ PROVENÇALE

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Château de CANCERILLES
Château DALMERAN
Domaine de la SAUVEUSE


PROVENCE ROSES : LE CLASSEMENT


INDISPENSABLES

A LIRE






Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin
chaque semaine par e-mail

E-Mail :



MILLÉSIMES
consultable en ligne
gratuitement
comme le vrai magazine,
en tournant les pages...



CLIQUEZ ICI
UNIQUE EN FRANCE

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT PROVENCE-COTE D'AZUR-CORSE ROSES
e_provence_roses.jpg
IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux sites des meilleurs vins en cliquant sur leur nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
COTES-DE-PROVENCE

COTEAUX D'AIX/DES BAUX
AUTRES APPELATIONS



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
COTES-DE-PROVENCE

COTEAUX D'AIX/DES BAUX
AUTRES APPELATIONS

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
COTES-DE-PROVENCE

COTEAUX D'AIX/DES BAUX
AUTRES APPELATIONS

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

Guide des vins
Guide des vins
Millesimes
Millesimes
Journal du Vin
Vinovox
Vins du siecle
Vins du siècle

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 01/06/2010
Edition du 25/05/2010
Edition du 18/05/2010
Edition du 11/05/2010
Edition du 04/05/2010
Edition du 27/04/2010
Edition du 20/04/2010
Edition du 13/04/2010
Edition du 06/04/2010
Edition du 30/03/2010
Edition du 23/03/2010
Edition du 16/03/2010
Edition du 09/03/2010
Edition du 02/03/2010
Edition du 23/02/2010
Edition du 16/02/2010
Edition du 09/02/2010
Edition du 02/02/2010
Edition du 26/01/2010
Edition du 19/01/2010
Edition du 12/01/2010
Edition du 05/01/2010
Edition du 29/12/2009
Edition du 22/12/2009
Edition du 15/12/2009
Edition du 08/12/2009
Edition du 01/12/2009
Edition du 24/11/2009
Edition du 17/11/2009
Edition du 10/11/2009
Edition du 03/11/2009
Edition du 27/10/2009
Edition du 20/10/2009
Edition du 13/10/2009
Edition du 06/10/2009
Edition du 29/09/2009
Edition du 22/09/2009
Edition du 15/09/2009
Edition du 08/09/2009
Edition du 01/09/2009
Edition du 25/08/2009
Edition du 18/08/2009
Edition du 11/08/2009
Edition du 04/08/2009
Edition du 28/07/2009
Edition du 21/07/2009
Edition du 14/07/2009
Edition du 07/07/2009
Edition du 30/06/2009
Edition du 23/06/2009
Edition du 16/06/2009
Edition du 09/06/2009
Edition du 02/06/2009
Edition du 26/05/2009
Edition du 12/05/2009
Edition du 05/05/2009
Edition du 30/04/2009
Edition du 23/04/2009
Edition du 16/04/2009
Edition du 09/04/2009
Edition du 02/04/2009
Edition du 26/03/2009
Edition du 19/03/2009
Edition du 12/03/2009
Edition du 05/03/2009
Edition du 26/02/2009
Edition du 19/02/2009
Edition du 12/02/2009
Edition du 05/02/2009
Edition du 29/01/2009
Edition du 22/01/2009
Edition du 15/01/2009
Edition du 08/01/2009
Edition du 01/01/2009
Edition du 25/12/2008
Edition du 18/12/2008
Edition du 11/12/2008
Edition du 04/12/2008
Edition du 27/11/2008
Edition du 20/11/2008

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html