classement et millesimes
vins du siècle

VIN PROVENCE

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

Le Guide du vin de Provence, Palmarès, Top vins

Edition du 04/09/2008


Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 LA BASTIDE BLANCHE

Exemplaire

la BASTIDE BLANCHE

À Sainte-Anne-du-Castellet, Michel Bronzo élève l’un des plus grands crus de la région, où la sagesse des prix s’associe à une structure et à une typicité hors-pair.


La restructuration du Domaine par la famille Bronzo remonte au début des années 1970. L’encépagement est constitué pour plus de la moitié de Mourvèdre ce qui confère au vin ces arômes si profonds. Le vignoble de 28 hectares est planté tout en coteaux sur des parcelles aménagées en restanques pour une partie, sur des sols très profonds graveleux et caillouteux de type argilo-calcaire. Les méthodes de culture restent très traditionnelles avec des labours fréquents, une fertilisation organique et aucun emploi de désherbant chimique. Les vendanges entièrement manuelles s’effectuent dans de petits bacs pour que le raisin parvienne intact à la cave. Le terroir très fracturé produit de faibles rendements, ce qui permet d’obtenir des vins à forte personnalité, très concentrés avec des arômes puissants tout à fait exceptionnels. Le vin est riche associant structure et finesse, charnu et racé en bouche, d’une belle persistance aromatique, de très belle garde. “Les vendanges 2007 étaient très saines, précise Michel Bronzo, car nous avons eu une année de sécheresse, surtout l’hiver, où les pluies ont manqué. Le fort mistral a bien ventilé les raisins, mais, la conséquence de ce changement climatique, c’est que nous produisons dorénavant moins de volume, 32 hl/ha pour le 2007, c’est vraiment peu ! Il ne pleut plus durant l’automne et l’hiver donc, les réserves ne se remplissent pas et ce déficit hydrique se répercute à la production qui est à la baisse, à Bandol - 6% et chez moi, à la Bastide Blanche -18%. Deuxième phénomène observé, il y a de plus en plus de mistral, ce qui sèche les baies et les concentre. Grâce à cela, nous obtenons des qualités superbes. Les Rosés et les Blancs 2007 sont vraiment très aromatiques, le cépage Mourvèdre s’est très bien exprimé. Le rosé présente des notes d’agrumes très intéressantes et, dans le blanc, ce sont les notes florales qui s’exhalent dans des vins très gras et concentrés. Les Rouges sont d’une très belle matière avec des tanins puissants mais sans apreté. Ce millésime 2007 me fait penser au 2004, avec des vins agréables, assez rapidement flatteurs, riches, sans agressivité. Depuis 1998, il faut bien constater que nous avons eu des millésimes extraordinaires, peut-être avec une note en dessous pour le 2002, mais nous sommes très chanceux. En rouge, 2004 est épuisé, il reste quelques 2005 et le millésime 2006 va être à la vente en 2008. C’est un vin qui a bien évolué, dans la lignée du 2005, où l’on retrouve des arômes de fruits très mûrs, très flatteurs, avec des tanins denses et soyeux.”

   

LA BASTIDE BLANCHE


Michel et Louis Bronzo
367, route des Oratoires
83330 Sainte-Anne-du-Castellet
Téléphone : 04 94 32 63 20
Télécopie : 04 94 32 74 34
Email : bastideblanche@vinsdusiecle.com

Site : www.vinsdusiecle.com/bastideblanche

NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Château de BRÉGANÇON

Au sommet. Vignoble de 50 ha (Cru Classé). Vaste demeure du XVIIe siècle et ancienne ferme du marquisat de Brégancon, depuis 1816, le domaine se transmet de père en fils. Sol argilo-siliceux-minéral. Beau Côtes-de-Provence cuvée Réserve rouge 2005 (35% Grenache, 60% Syrah et 5% Mourvrède), alliant structure et rondeur, bien équilibré, fort bien élevé, avec ces tanins bien présents, de bouche riche, un vin qui mérite un peu de patience. Le blanc cuvée Prestige 2006, issu des cépages Rolle (90%) et Ugni blanc (10%), tout en finesse aromatique, au nez comme en bouche (pêche, tilleul...), suave et complexe, d’une très jolie finale comme cette cuvée Prestige rosé 2006, de belle teinte, un vin floral, avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicé, séduisant par sa finesse d’arômes, parfait sur une terrine de lièvre. La cuvée Réserve blanc 2005 est très séduisante, très parfumée, un vin épanoui, légèrement épicé, de robe légère, avec ce nez de fleurs fraîches, associant nervosité, suavité et belle finale au palais, une réussite, et l’on a pas tort de la conseiller sur des fromages persillés.

Jean-François Tezenas
639, route de Léoube
83230 Bormes-les-Mimosas
Téléphone :04 94 64 80 73
Télécopie :04 94 64 73 47
Email : chateaudebregancon@wanadoo.fr
 

DOMAINE COURONNE DE CHARLEMAGNE

À la tête de son appellation avec ce remarquable Cassis Blanc de blancs 2006 (40% Marsanne, 30% Clairette, 20% Ugni blanc, 10% Sauvignon), aux arômes floraux où l’on retrouve l’acacia, la pêche, le citron et la noix fraîche, suave et distingué, très fin, d’une très belle persistance en bouche, un vin qui s’apprécie dans sa jeunesse sur des poissons grillés, mais peut aussi se conserver pour profiter de son potentiel et s’apprécier alors sur une cuisine plus recherchée. À ses côtés, le Cassis rosé 2006 est superbe, tout en subtilité, avec ces notes de rose et de mûre, associant fruité, couleur et finale en bouche, parfait sur les terrines épicées de la région.

Bernard Piche
Les Janots
13260 Cassis
Téléphone :04 42 01 15 83
Télécopie :02 42 01 15 83
 

Château MAÏME

Le vignoble s’étend sur 32 ha de vignes situées sur un terrain mica-schisteux en partie haute et argilo-sableux en partie basse. Beau Côtes-de-Provence cuvée Véronique rouge 2003, aux notes de cassis, de prune et d’épices, coloré, ferme, aux tanins riches et savoureux, qui commence à peine à s’ouvrir, de bouche soyeuse et intense. La cuvée Raphaëlle rouge 2005 (90% Syrah et 10% Carignan), un vin de couleur soutenue, au nez de cassis et d’épices, aux tanins mûrs et puissants à la fois, bien ferme, un vin qui supporte une cuisine bien relevée, encore bien jeune. Excellent blanc 2005, un vin de jolie teinte, finement bouqueté avec des nuances de pêche et de bruyère, au nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche épicée, un vin ample et fruité. Très joli rosé 2005, aux notes aromatiques de pêche et de groseille, long et équilibré, vif et velouté à la fois, fort bien équilibré et d’une ampleur très séduisante. Nombreuses récompenses.

Jean-Louis Sibran

83460 Les Arcs
Téléphone :04 94 47 41 66
Télécopie :04 94 47 42 08
Email : maime.terre@wanadoo.fr
 

CHATEAU MALHERBE



Madame Ferrari
Route du Fort de Brégançon
83230 Bormes-les-Mimosas
Téléphone :04 94 64 80 11
Télécopie :04 94 71 84 46
Email : chateaumalherbe@vinsdusiecle.com
Site : chateaumalherbe
Site personnel : www.chateau-malherbe.com
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
LA BASTIDE BLANCHE

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Château de BRÉGANÇON
DOMAINE COURONNE DE CHARLEMAGNE
Château MAÏME
CHATEAU MALHERBE

PROVENCE ROUGES : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr



Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin
chaque semaine par e-mail

E-Mail :

A LIRE





 ANNONCES


A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


CLASSEMENT PROVENCE-COTE D'AZUR-CORSE

PROVENCE ROUGES

En Bandol, en Coteaux-d’Aix, en Corse, en Coteaux Varois ou en Côtes-de-Provence, le Classement permet de frapper à la bonne porte pour avoir accès aux grands vins. Ils sont élevés par ces propriétaires qui laissent s’exprimer au mieux les grands cépages Grenache, Mourvèdre, Cinsault, Clairette, Rolle ou Ugni blanc, dans ces terroirs complexes, argilo-calcaires, caillouteux, graveleux ou sableux. Ceux-là élèvent des vins formidables dans toutes les appellations provençales. Ce qui compte ici, c’est le rapport qualité-prix-plaisir, associé à une typicité réelle, sans se laisser prendre au jeu des cuvées spéciales, plus “typées” par leurs vinifications trop sophistiquées que par un véritable terroir.

Accédez directement aux sites des meilleurs vins en cliquant sur leur nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
BASTIDE BLANCHE
BAUMELLES
LAFRAN-VEYROLLES
L'OLIVETTE
MOULIN DES COSTES
PIBARNON
ROUVIÈRE
TERREBRUNE
VANNIÈRES
LA LAIDIÈRE
PEY NEUF
(TEMPIER)
COTES-DE-PROVENCE

MALHERBE
RASQUE
CABRAN
ELIE SUMEIRE
HOUCHART
JAS D' ESCLANS
MAIME
CELLIERS DE RAMATUELLE
SAINT-ANDRÉ-DE-FIGUIÈRES
SAINT-JEAN-DE-VILLECROZE
La SANGLIERE
SAUVEUSE
TOURNELS
(JACOURETTE)
RÉVAOU
RIMAURESQ
ROUILLÈRE
SAINT-MAUR
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
ROMANIN
BEAULIEU
DALMERAN
GAVELLES
Clos 3 SOURCES
BEAUPRÉ
(LA VALLONGUE)
AUTRES APPELATIONS

COURONNE DE CHARLEMAGNE (Cassis)
CRÉMADE (P)
MAESTRACCI (C)
PERALDI (C)
TRIANS (CV)
FONTLADE (CV)
(LAFOUX (CV))
LOOU (CV)
TORRACCIA (C)
FIUMICICOLI (C)
GENTILE (C)
(LUCCIARDI (C))
ORENGA DE GAFFORY (C)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
(LA BÉGUDE*)
FONT-VIVE
NOBLESSE*
(RIBOTTE*)
ROCHE REDONNE
(BARTHÈS)
(LA ROQUE)
SUFFRENE
COTES-DE-PROVENCE

ASPRAS
(BASTIDIÈRE*)
(BERNE)
(BRÉGANÇON*)
CRESSONNIÈRE*
ESTELLO
GALOUPET*
(ROQUEFORT)
ROUËT
ROUVIÈRE
SAINTES-ROSELINE*
(BRIGUE*)
CURÉBÉASSE
(FERRAGES)
(GRANDE PALLIÈRE)
(PAS DU CERF)
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
(LES BÉATES*)
BEAUFÉRAN
(BELAMBRÉE)
FONSCOLOMBE*
(GLAUGES DES ALPILLES)
SAINT-JULIEN*
(CALISSANNE)
SAINT-JEAN
(Cellier de SAINT-LOUIS)
AUTRES APPELATIONS

ALISO ROSI (C)
Clos d'ALZETO (C)
AUGIER (Bellet)*
FOGOLAR (Bellet)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

BANDOL
COTES-DE-PROVENCE

(MALAUTIERS*)
COTEAUX D'AIX/DES BAUX
FOULEURS de SAINT-PONS
AUTRES APPELATIONS

(VIGN. ROY RENÉ)

PROVENCE ROUGES

IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement) Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.
* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure. (--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.

© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 28/08/2008
Edition du 21/08/2008
Edition du 14/08/2008
Edition du 07/08/2008
Edition du 31/07/2008
Edition du 24/07/2008
Edition du 17/07/2008
Edition du 10/07/2008
Edition du 03/07/2008
Edition du 26/06/2008
Edition du 19/06/2008
Edition du 12/06/2008
Edition du 05/06/2008
Edition du 29/05/2008
Edition du 22/05/2008
Edition du 15/05/2008
Edition du 08/05/2008
Edition du 01/05/2008
Edition du 24/04/2008
Edition du 17/04/2008
Edition du 10/04/2008
Edition du 03/04/2008
Edition du 27/03/2008
Edition du 20/03/2008
Edition du 13/03/2008
Edition du 06/03/2008
Edition du 28/02/2008
Edition du 21/02/2008
Edition du 14/02/2008
Edition du 07/02/2008
Edition du 31/01/2008
Edition du 24/01/2008
Edition du 17/01/2008
Edition du 10/01/2008
Edition du 03/01/2008
Edition du 27/12/2007
Edition du 20/12/2007
Edition du 13/12/2007
Edition du 06/12/2007
Edition du 29/11/2007
Edition du 22/11/2007
Edition du 15/11/2007
Edition du 08/11/2007
Edition du 01/11/2007
Edition du 25/10/2007
Edition du 18/10/2007
Edition du 11/10/2007
Edition du 04/10/2007
Edition du 27/09/2007
Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007
Edition du 06/09/2007
Edition du 30/08/2007
Edition du 23/08/2007
Edition du 16/08/2007
Edition du 09/08/2007
Edition du 02/08/2007
Edition du 26/07/2007
Edition du 19/07/2007
Edition du 12/07/2007
Edition du 05/07/2007
Edition du 28/06/2007
Edition du 21/06/2007
Edition du 14/06/2007
Edition du 07/06/2007
Edition du 31/05/2007
Edition du 24/05/2007
Edition du 17/05/2007
Edition du 10/05/2007
Edition du 03/05/2007
Edition du 01/05/2007

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html